|
le 8 Août 2013
Méga rédacteur

 

À l’affût d’une activité lucrative destinée à réduire la tension artérielle de mon banquier, je scrute fébrilement les petites annonces sur mon ordi.

Apparaît sur mon écran cet énoncé alléchant : “Nous recherchons pour le compte de l’un de nos grands clients des Concepteurs Rédacteurs pour la rédaction d’articles à destination des professionnels...»

 

Je clique fiévreusement…

 

Le gros client, c’est Méga Rédacteur. Et là, en toute humilité, je me dis in petto (car j’ai lu les pages roses du dictionnaire), « méga rédacteur, c’est tout moi ! ».
Suit la liste des thèmes rédactionnels : maison et entretien, jardins, sports, loisirs et culture, soin, bien être et beauté, etc.
L’annonce précise qu’il s’agit de télétravail. « Incredibile dictu », m'exclame-je, pour continuer dans les pages roses.
Plus loin : « il/elle devra disposer de qualités rédactionnelles convaincantes, être créatif et inventif, et disposer d’un sens aigu de la navigation web . Il/elle devra être spécialisé dans un ou deux domaines au maximum, cité ci-dessus ».
Voilà qui s’annonce sous de riants auspices. J’imagine le sourire revolving de mon banquier découvrant mon découvert recouvré.

 

Et puis, patatras, ex abrupto, le poids des euros, le choc des promos !
Rémunération : 15 euros par article.

 

Mais à quoi peut bien ressembler un article à 15 euros ?
Un texte à monter soi-même, avec tous les verbes à l’infinitif, les adjectifs non accordés et un mode d’emploi syntaxique genre Ikea ?
15 euros ! Moi, pour ce prix-là, je peux vous rédiger un article de 2 phrases, soit 50 mots ou 250 signes.
Ou, si vous préférez, je vous repasse 4 chemises en pur coton.

 

Cela dit, en étant plus attentif, il y avait de quoi se méfier.
En effet, le titre de l’annonce était : “Rédacateur web indépendant”

 

Là, il y a du boulot pour un correcteteur.

 

 

 

 

 

 

 

 

[2]
Jean-Pierre Dubois - le 10 Août 2013 à 12:42

Merci Marie.
Un mec de Rhône-Alpes.

Marie LUFF - le 10 Août 2013 à 00:02

Géniale cette chronique, qui m'a permis de découvrir ce site qui sera donc, ma dernière sucrerie avant d'aller me coucher. Parce que, pour ce que j'en ai déjà lu, les contenus sont plutôt acidulés et moelleux. Enjoy !

Une nana de Lorraine.

 

Connectez vous pour ajouter un commentaire