Valérie Desgrandchamps
| RP, les défauts de leurs qualités (et vice-versa)
Attachée de presse
le 15 Novembre 2017
C’est un bon client

[The Newsroom - HBO]

« C’est un bon client » : une expression que des journalistes ou animateurs, surtout dans les médias audiovisuels, peuvent parfois utiliser pour qualifier une personnalité ou un expert invité à s’exprimer sur un sujet donné, voire sur son propre sujet.  C’est un compliment qui peut recouvrir plusieurs qualités ou traits intéressants – clarté, aisance, crédibilité, singularité, humour, langage vérité, etc.  Pour faire très vite, un bon client serait un chouchou des médias, capable de saisir et remplir pleinement le temps médiatique qui lui est offert.

Dans les relations presse, j’aime bien cette expression, certes un peu vague et vaguement cavalière, car un bon client a de quoi en principe satisfaire tout le monde : journaliste, public auditeur/spectateur, attaché de presse et client lui-même ! Malheureusement, on ne peut pas compter seulement sur cette bénédiction que serait « le bon client ». Car il y a là plusieurs inconvénients. Déjà sa rareté. Mais aussi le risque d’usure. Trop sollicité, trop invité, le bon client peut lasser, être moins audible, faire écran. C’est pourquoi, il est important que la parole soit portée de manière variée notamment dans le monde de l’entreprise : un expert ou un technicien peut être aussi très ponctuellement un bon client - car bien informé, légitime et convaincu – sans être pour autant un porte-parole médiatique.

Je crois, donc, qu’il est difficile pour un seul Terrien de réunir toutes les conditions d’un bon client. Mais si je devais composer un portrait avec les meilleurs atouts de mes clients d’hier, d’aujourd’hui et à venir :  il apprécierait – mais avec modération - les relations avec les médias ; il serait conscient de la responsabilité de sa parole vis-à-vis de ses collaborateurs et du public ; il serait persuadé et persuasif mais ouvert à la contradiction et à l’hypothèse.  Et très accessoirement, courtois, d’humeur aimable, charismatique, original, précis et infaillible… Et j’oubliais : bon payeur* ! 

 

* J’assure les relations presse des Assises et des prix de délais de paiement (Paris Bercy, novembre 2017)