Débloque-Notes
Jacques Simonet
Directeur d'InterMédia
le 2 Octobre 2016
Classement annuel des agences de Rhône-Alpes Auvergne

 

Vous allez découvrir dans notre traditionnel Spécial Agences de rentrée que les agences d’Auvergne Rhône-Alpes vont globalement mieux depuis l’année dernière.

 

En étudiant les chiffres d’affaires 2015 publiés dans notre poster des 100 premières agences de la région — document qui est encarté dans ce numéro spécial —, nous constatons que leur CA total s’établit à 310 M€.

 

Plus de 300 M€

 

Pas mieux que l’année précédente sauf que nous avons dû supprimer du tableau plusieurs grosses structures pour lesquelles nous n’avons pas pu obtenir de chiffres cette année, ce qui baisse d’autant le total. Sans cela, le montant global dépasserait les 360 M€.

 

Abstraction faite de ces agences cachottières et en comparant l’évolution des seules sociétés pour lesquelles nous disposons des chiffres de 2014 et de 2015, on constate une progression de 5,1 %. Cependant, cette moyenne cache des disparités. En effet, la moitié des structures retenues pour le poster ont enregistré une baisse en 2015. Ce qui améliore d’autant la rentabilité des autres.

 

Et ce sont les plus grosses équipes qui tirent le mieux leur épingle du jeu : ainsi 8 des 10 agences du Top 10 sont en progression alors que pour les dix dernières du classement c’est le rapport inverse, huit sont en baisse et deux seulement ont progressé. Bref, les petites agences souffrent.

 

Des bénéfices partout !

 

Malgré tout, elles gardent la tête hors de l’eau puisque quasiment toutes les agences du Top 100 affichent un bénéfice.

 

Cependant, il est parfois symbolique. D’ailleurs, la rentabilité moyenne de l’ensemble des agences reste assez basse : 2,9 % (contre 2,8 % en 2014). Et si elle se progresse un peu c’est parce que trois grosses structures enregistrent des records avec un résultat net de quelque 800 K€ chacune. En 2014, les entreprises les plus profitables dépassaient à peine les 400 K€.

 

Certaines grosses agences sont vraiment reparties à l’offensive.